#Brutalism Design : mais c’est quoi ?

15-08-2020

Brutalisme, brutalist, brutalism design, design brut… on entend de plus en plus ces termes sur le web. Mais à quoi correspond vraiment ce courant inspiré directement du mouvement architectural du même nom (le Bauhaus, Le Corbusier, Claude Flambeau…) ?

National Theater à Londres – Source : The stage

Je ne vous apprends rien en vous parlant du Bauhaus. On en a tous entendu parler pendant nos cours d’art plastique au collège et si ce n’est pas le cas je vous invite à aller voir les oeuvres de ce cher Le Corbusier : carrées, brutes, mais à la fois colorées par des couleurs primaires. C’est ça le Brutalisme. C’est un retour aux sources, faire simple, mais à la fois audacieux avec des formes rectangulaires. C’est un univers ou le rond n’a pas sa place et encore moins les cercles. Ce courant a été à son apogée pendant les années 50 jusqu’aux années 70. Petite anecdote intéressante pour nous les Bretons : la tour de la sécurité sociale, à Rennes, rentre pleinement dans ce mouvement puisqu’elle a été imaginée par Claude Flambeau.

Exemple typique de site web Brutaliste – Source : Uijar

Bin oui Océane c’est bien joli de nous expliquer le mouvement du Brutalisme, mais où est le rapport avec le Web ? Le rapport il est le même : on prend des éléments bruts, on les envoie comme ça, sur la toile, sans artifice. Pas de dessin en 3D, pas de dégradé encore moins de flat design ! On repense les sites comme ils l’étaient dans les années 2 000. Et je vous assure que faire moins n’est pas toujours plus simple bien au contraire. On a tendance à envoyer le paquet pour se dire que l’espace est utilisé. Dans le mouvement du Brutalisme c’est tout l’inverse : on dépouille pour faire plus épuré.

Alors oui, j’ai déjà entendu plein de gens dire que “C’est moche”, “C’est trop simple”, “Attend il n’y a aucun dégradé là ?” mais comme j’aime à dire que la beauté est subjective, n’hésitez pas à vous faire votre propre opinion via mon tableau Pinterest sur ce mouvement !

Tableau Pinterest